Quelle Différence entre Besoin et Désir

besoin-desir-envie

Certaines études sérieuses affirment que, lors d’une conversation, les « mots » ne représentent seulement que 7% de l’attention accordée par celui qui « écoute ». Les 93 autres % de cette attention seraient alors accordés au « langage du corps », à la physiologie (le regard, la gestuelle, le ton de la voix et son intensité…) de celui qui parle.

Cela expliquerait peut-être que l’on puisse faire autant d’amalgames dans le sens des mots, occultant, de ce fait, leurs nuances parfois si subtiles, tel serait le cas pour « Besoin et Désir »

S’il existe souvent bon nombre de synonymes pour un seul mot, c’est que raisons il y a à cela. Il serait donc judicieux et important de découvrir les différences et les nuances de chacun de ces synonymes, le « bien communiquer avec les autres » nous l’impose !

Le « Besoin » est Naturel !

Il est d’ordre physiologique. C’est une réaction « chimique » déclenchée dans notre corps, par un désordre biologique, avant tout naturel, qui fait que « dans l’urgence » nous avons « besoin » de passer à l’action. L’assouvissement de la majorité de ces « besoins » est vitale, la survie pouvant parfois même être mise à mal.

Nos « besoins » sont identiques à ceux de n’importe quel autre « homo sapiens » lambda, et ce, quel que soit son degrés dans l’échelle sociale. Nous ne serons donc jamais différents les uns des autres dans nos « besoins », puisque ces derniers sont, par définition, intrinsèquement « animal ».

Quand un « besoin » se fait sentir, son assouvissement s’effectue en générale dans l’immédiat, sans qu’au préalable l’élaboration d’un quelconque plan « stratégique » ne soit nécessaire.

Ces besoins physiologiques : besoin de boire, besoin de dormir, besoin de respirer, de faire ses « besoins naturels » (justement)… ont été classés en 1940, par le psychologue new-yorkais Abraham Harold Maslow, tout au bas de sa « Pyramide de la motivation » (ou « Pyramide des besoins ») qui d’ailleurs porte son nom, et comporte 5 niveaux.

Le « Désir » est Émotionnel !

Il est d’ordre psychologique. L’on peut dire notamment que c’est une « étincelle électrique » qui, en se déclenchant dans le cerveau, crée cette notion de « Désir ».

Contrairement au « Besoin », quand « Désir » se confirme, l’imaginaire se met en marche, faisant naître un scénario, ou diverse stratégies d’approches, incluant de ce fait, un laps de temps plus au moins long, entre la naissance dudit « Désir » et son éventuel accomplissement.

Cette éventualité d’accomplissement dans le temps, nous autorise alors, à classer le « Désir » au niveau du « Fantasme », plaçant de facto, cette réaction émotionnelle, bien au-dessus du simple « besoin » qui, dans certain cas, devra être assouvi, pour que naisse cette notion du « Désir ».

Explication : quand une véritable soif nous saisi (après un long effort physique assez ardu, par exemple) le « Besoin » de boire un verre d’eau se fait fortement ressentir, à tel point que pourrait parfois s’adapter une citation connu, et qui serait, pour la circonstance : « Mon royaume pour un verre d’eau !… », tellement cette soif nous tenaille.

Une fois cette soif étanchée, avoir ensuite « le Désir » de se désaltérer avec un soda, un jus de fruit ou une bière (qu’importe), est du domaine du possible, ce serait alors de la pure « gourmandise »… C’est donc de cette « gourmandise » que naît « un Désir » qui ne sera assouvi avec délectation qu’au moment de sa « consumation », procurant alors un plaisir immensément plus grand que celui ressenti avec le verre d’eau.

Rappelons aussi, qu’un « Besoin », de par son côté « physio chimique intrinsèque », ne différencie aucun être vivant d’un autre. Le « Désir », par contre, nous distingue des autres, en offrant cette possibilité de transformer :

  • Le Besoin de Manger et Boire en… Gourmandise
  • Le Besoin de Procréer en… Amour
  • Le Besoin de Repos en… Farniente
  • Le Besoin Relationnel en… Communication
  • Etc.

Différence entre « Besoin » et « Désir » certes… et « l’Envie » ?

Bien que beaucoup concluent : « Désir et Envie… c’est la même chose », il n’en demeure pas moins qu’il existe une nuance entre ces 2 termes, puisque certains diront notamment : « le Désir est féminin, l’Envie, masculin », et d’autre affirmeront « avoir plus d’Envies que de Désirs ».

Qu’en est-il exactement ?… Comme stipulé plus haut le « Désir » est quelque part lié au « Fantasme », il peut donc arriver que pour « x » raisons, un « Désir » puisse ne pas se voir assouvi. Par contre, une « Envie », comme un « Besoin », ne peut qu’être assouvie.

« L’objet d’une Envie » est facile d’accès, et peut être (généralement) « consommé » dans l’immédiat. On a envie d’un gâteau, d’un bon café, de faire du lèche-vitrine, de regarder un film, etc.  Sera donc rattaché à cette « envie », un passage à l’action relativement rapide.

Conclusion via les Effets ressentis découlant de l’Assouvissement

Un rapide éclaircissement via les Effets ressentis découlant de l’Assouvissement « du Besoin, du Désir et de l’Envie », pourrait être fait, afin (si besoin est) de cerner encore mieux les différentes  nuances existantes entre ces 3 états d’insatisfaction émanant, somme toute, d’un sentiment de manque.

L’ Assouvissement d’un « Besoin » engendrerait, en effet, un « certain Soulagement », alors que l’Assouvissement d’une « Envie » procurerait un « Plaisir certain »

Quant à l’Assouvissement du « Désir »,  ce dernier cas ne pourrait qu’offrir un sentiment de « réelle Jouissance », et ce, au sens le plus profond du terme.

Laissez un commentaire