Quelle Différence entre Besoin et Désir

besoin-desir-envie

Certaines études sérieuses affirment que, lors d’une conversation, les « mots » ne représentent seulement que 7% de l’attention accordée par celui qui « écoute ». Les 93 autres % de cette attention seraient alors accordés au « langage du corps », à la physiologie (le regard, la gestuelle, le ton de la voix et son intensité…) de celui qui parle.

Cela expliquerait peut-être que l’on puisse faire autant d’amalgames dans le sens des mots, occultant, de ce fait, leurs nuances parfois si subtiles, tel serait le cas pour « Besoin et Désir »

S’il existe souvent bon nombre de synonymes pour un seul mot, c’est que raisons il y a à cela. Il serait donc judicieux et important de découvrir les différences et les nuances de chacun de ces synonymes, le « bien communiquer avec les autres » nous l’impose !

Le « Besoin » est Naturel !

Il est d’ordre physiologique. C’est une réaction « chimique » déclenchée dans notre corps, par un désordre biologique, avant tout naturel, qui fait que « dans l’urgence » nous avons « besoin » de passer à l’action. L’assouvissement de la majorité de ces « besoins » est vitale, la survie pouvant parfois même être mise à mal.

Nos « besoins » sont identiques à ceux de n’importe quel autre « homo sapiens » lambda, et ce, quel que soit son degrés dans l’échelle sociale. Nous ne serons donc jamais différents les uns des autres dans nos « besoins », puisque ces derniers sont, par définition, intrinsèquement « animal ».

Quand un « besoin » se fait sentir, son assouvissement s’effectue en générale dans l’immédiat, sans qu’au préalable l’élaboration d’un quelconque plan « stratégique » ne soit nécessaire.

Ces besoins physiologiques : besoin de boire, besoin de dormir, besoin de respirer, de faire ses « besoins naturels » (justement)… ont été classés en 1940, par le psychologue new-yorkais Abraham Harold Maslow, tout au bas de sa « Pyramide de la motivation » (ou « Pyramide des besoins ») qui d’ailleurs porte son nom, et comporte 5 niveaux.

Le « Désir » est Émotionnel !

Il est d’ordre psychologique. L’on peut dire notamment que c’est une « étincelle électrique » qui, en se déclenchant dans le cerveau, crée cette notion de « Désir ».

Contrairement au « Besoin », quand « Désir » se confirme, l’imaginaire se met en marche, faisant naître un scénario, ou diverse stratégies d’approches, incluant de ce fait, un laps de temps plus au moins long, entre la naissance dudit « Désir » et son éventuel accomplissement.

Cette éventualité d’accomplissement dans le temps, nous autorise alors, à classer le « Désir » au niveau du « Fantasme », plaçant de facto, cette réaction émotionnelle, bien au-dessus du simple « besoin » qui, dans certain cas, devra être assouvi, pour que naisse cette notion du « Désir ».

Explication : quand une véritable soif nous saisi (après un long effort physique assez ardu, par exemple) le « Besoin » de boire un verre d’eau se fait fortement ressentir, à tel point que pourrait parfois s’adapter une citation connu, et qui serait, pour la circonstance : « Mon royaume pour un verre d’eau !… », tellement cette soif nous tenaille.

Une fois cette soif étanchée, avoir ensuite « le Désir » de se désaltérer avec un soda, un jus de fruit ou une bière (qu’importe), est du domaine du possible, ce serait alors de la pure « gourmandise »… C’est donc de cette « gourmandise » que naît « un Désir » qui ne sera assouvi avec délectation qu’au moment de sa « consumation », procurant alors un plaisir immensément plus grand que celui ressenti avec le verre d’eau.

Rappelons aussi, qu’un « Besoin », de par son côté « physio chimique intrinsèque », ne différencie aucun être vivant d’un autre. Le « Désir », par contre, nous distingue des autres, en offrant cette possibilité de transformer :

  • Le Besoin de Manger et Boire en… Gourmandise
  • Le Besoin de Procréer en… Amour
  • Le Besoin de Repos en… Farniente
  • Le Besoin Relationnel en… Communication
  • Etc.

Différence entre « Besoin » et « Désir » certes… et « l’Envie » ?

Bien que beaucoup concluent : « Désir et Envie… c’est la même chose », il n’en demeure pas moins qu’il existe une nuance entre ces 2 termes, puisque certains diront notamment : « le Désir est féminin, l’Envie, masculin », et d’autre affirmeront « avoir plus d’Envies que de Désirs ».

Qu’en est-il exactement ?… Comme stipulé plus haut le « Désir » est quelque part lié au « Fantasme », il peut donc arriver que pour « x » raisons, un « Désir » puisse ne pas se voir assouvi. Par contre, une « Envie », comme un « Besoin », ne peut qu’être assouvie.

« L’objet d’une Envie » est facile d’accès, et peut être (généralement) « consommé » dans l’immédiat. On a envie d’un gâteau, d’un bon café, de faire du lèche-vitrine, de regarder un film, etc.  Sera donc rattaché à cette « envie », un passage à l’action relativement rapide.

Conclusion via les Effets ressentis découlant de l’Assouvissement

Un rapide éclaircissement via les Effets ressentis découlant de l’Assouvissement « du Besoin, du Désir et de l’Envie », pourrait être fait, afin (si besoin est) de cerner encore mieux les différentes  nuances existantes entre ces 3 états d’insatisfaction émanant, somme toute, d’un sentiment de manque.

L’ Assouvissement d’un « Besoin » engendrerait, en effet, un « certain Soulagement », alors que l’Assouvissement d’une « Envie » procurerait un « Plaisir certain »

Quant à l’Assouvissement du « Désir »,  ce dernier cas ne pourrait qu’offrir un sentiment de « réelle Jouissance », et ce, au sens le plus profond du terme.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.