Quel comportement avoir face à une personne qui « impressionne » ?…

The Big Boss

Rappelez-vous que…

Votre supérieur hiérarchique (chef, patron, directeur, etc.), ou une quelconque autre personne qui pourrait vous impressionner, sont toutes des personnes qui ont les mêmes problèmes que vous. Ces personnes sont aussi anxieuses que vous, ont les mêmes craintes, et incertitudes que vous.

Comme Vous, ces personnes ont besoin d’être comprises, appréciées, et reconnues.
Comme Vous, elles n’apprécient pas, par exemple:

  • Les gens agressifs
  • Les critiques qui le ridiculisent
  • Le manque de respect qu’on leur doit
  • De se sentir incapables de prendre une décision
  • De ne pas être à la hauteur d’une tâche
  • D’avoir tort
  • Que leurs efforts ne soient pas reconnus
  • De perdre la face
  • Etc.

Comme Vous, elles connaissent des moments de « Force », et aussi des moments de « Faiblesse ».

Rappelez-vous tout simplement de cela, et tout ira beaucoup mieux dans votre communication avec ces personnes qui, de prime abords, vous semblaient « Intouchables », « Inaccessibles »…

Apprenez à « Mener la Conversation »

Si votre Passion « n’intéresse personne », alors que vous aimeriez en parler, lors de rencontres avec des gens que vous connaissez, ne cherchez pas à tout prix à partager cette Passion.

Imaginez, en effet, que votre interlocuteur vous développe, avec enthousiasme, sa « Passion » qui ne vous « percute » pas du tout. Vous n’aurez alors pas grand-chose à rétorquer, sinon des « ah oui ? », « c’est bien ! »… La conversation tournera très vite en monologue, car seul le « Passionné » prendra la parole.

L’Art d’Être « Maître de la Conversation » c’est savoir se mettre en Second Plan, et écouter.
Être « Maître de la Conversation » c’est de ne jamais « parler pour ne rien dire »

Il est certain que si vous faite partie des personnes, actives et rapides dans leur prises de décisions, qui vont toujours de l’avant pour atteindre au plus vite les objectifs visés, il vous est alors souvent difficile de rester en « second plan ».

Bien à tort, on associe à cette catégorie de personne une image de « Personnage Fort » qui ne « fait pas de sentiment », qui est invulnérables, et « pas sensible du tout ». Remettez les pendules à l’heur avec vous-même, sachez reconnaître que tout cela n’est qu’une « armure », que vous n’êtes pas ce genre de personnage…

Alors, Si Vous mettre au Second Plan est difficile pour vous, méditez les suggestions qui suivent :

1. Plutôt que de vous croire intéressant, trouvez les « Autres » intéressants.

2. Dévoilez vos sentiments, n’ayez crainte d’exprimer vos ressentis, vos émotions, tout cela est Positif, ou tout simplement… Humain. Et si aux yeux de vos collaborateurs, vous êtes « quelqu’un d’Humain », vous ne pouvez que leur être Sympathique.

3. Aussi, si vous avez peur qu’on « profite de vous », dites-vous, comment pourrait-on profiter de quelqu’un de si « Humain », dont les sentiments sont visibles, et qui est toujours sincèrement à l’écoute de son interlocuteur, dans le « silence, et sans jamais vouloir imposer ses idées.

Sachez analyser les critiques faites sur Vous

Vous savez que : quoi que vous fassiez, et de quelle façon vous le faites, vous aurez toujours droit à des critiques. « On ne peut empêcher les gens de parler » dit-on.

À vous, donc de tirer profit de ce fait !
Prenez toujours soin d’analyser sous un certain « angle de vue » ce qu’on dit de vous.

Comment faire pour mieux accepter cela :

Si on dit que vous avez « mal fait », restez humble, car vous savez pertinemment qu’on peut toujours mieux faire, simplement parce qu’« il y a toujours ‘Mieux’ au Mieux ».

Par contre, si après une critique faite, vous êtes envahi par des émotions fortes (estimant avoir été victime d’une appréciation injustifiée) ne parlez pas !

Respirez profondément, faites des choses pour gagner du temps, et réfléchissez à ce que vous pouvez dire. Car exprimer les choses sous le coup de l’émotion, peut avoir des effets « dévastateurs », vous le savez très certainement.

Ensuite (toujours en toute objectivité) analysez cette critique faite par « l’Autre », mettez-vous à sa place pour comprendre sa réaction, et voyez sincèrement si la critique est justifiée.

Si, selon vous, ce n’est pas le cas, dites ouvertement (et calmement), à la personne « émettrice » de la critique, ce que vous en pensez, puis demandez-lui de préciser et de développer ses arguments. Car il est important pour vous que, sur le moment, tout soit claire, en votre tête !

Ne laissez jamais à vos hypothèses le soin de faire naître des malentendus entre vous et votre interlocuteur.

Ne présentez des excuses que si les circonstances l’exigent, et que vous les estimez appropriées.

Désamorcez la critique, en demandant à la personne qui vous a critiqué, comment vous pourriez faire mieux dans le futur. En général, les « critiqueurs » pensent être de bons « conseilleurs », ils aiment conseiller.

En tous les cas, une Critique Justifiée, ne peut être que constructive.
Tirez-en alors les leçons qui s’imposent, et appliquez-les au plus vite !
Vous n’en sortirez que toujours, et encore… Plus Grand !

Laissez un commentaire