Pourquoi et Comment communiquer avec Soi-même ?…

comment-communiquer-avec-les-autres

« Communiquer », du latin « Communicare » (signifiant mettre en commun, partage, faire part de…) évoque « la transmission » à tierce personne, d’une information ou d’une connaissance acquise. Cette « communication » (ou transmission) implique, à fortiori, une « relation » avec autrui.

L’une des choses que l’on peut retenir de « l’Homme » depuis son arrivée sur terre, est le fait qu’il ait souvent eu des « relations conflictuelles » avec ses semblables, et ce, en générale, suite à une communication mal appréhender par chacun d’eux. « L’importance des intérêts » aidant, rendaient alors plus ardus ces conflits entre personnes, entre clans, entre tribus, et de nos jours, entre nations.

Aucune génération ne peut se targuer de n’avoir jamais connu de « conflit grave », ne serait-ce avec un voisin, un ami, voire même avec un membre de sa propre famille.

Ceci prouvant, d’une façon plus qu’avérée, que la « Relation » (bonne ou exécrable) est le propre de l’être vivant, qu’il soit humain ou « autres », et demeure bel et bien un Besoin Inné !...

À contrario, « communiquer avec les autres » n’est pas inné !… De ce fait, il devient important et nécessaire de cerner les « rouages » d’une « Communication harmonieuse » pour apprendre comment communiquer avec les autres, et faire que « Relation » ne soit jamais plus de tendance conflictuelle.

On peut véritablement bien communiquer avec les autres, quand on sait véritablement comment bien communiquer avec soi-même.

Communiquer avec soi-même c’est avant tout apprendre le « Respect de soi »

Ici, la difficulté majeure réside dans le pouvoir à « extérioriser » ouvertement, clairement, et sans violence aucune, ses ressentis, sentiments ou émotions, dans l’instant même où ces derniers apparaissent.

Aussi, ce « respect de soi » oblige Franchise et Sincérité lors :

• D’une demande
• D’un « donner »
• D’une acceptation, et surtout…
D’un refus.

Un « non » franc, massif, sincère et pas obligatoirement motivé, illustre avant tout l’affirmation d’un « moi véritable ».

Or, affirmer ce « moi véritable » engendre dans 90% des cas, une « appréciation défavorable » venant de l’entourage proche. Intervient alors, pour beaucoup, un dilemme, voire même un conflit « intra-personnel », car un choix doit être fait entre :

• Le besoin de respecter son « moi véritable » ou
• Le désir d’avoir « l’appréciation favorable » de son entourage.

Se « risquer » à vouloir affirmer son « moi véritable » amène certes, la désapprobation de la majorité des proches. Mais rechercher l’approbation de ces mêmes proches c’est risquer de ne jamais pouvoir affirmer son « moi véritable »…

Communiquer avec soi-même, c’est ensuite apprendre « l’Amour de Soi »

On ne peut donner avec Amour à son prochain qu’avec l’Amour qu’on a de Soi.

Il faut pour cela, et d’une façon la plus objective :

• Apprendre à s’apprécier tel que l’on est
• Avoir de l’indulgence pour soi-même
• Avoir l’humilité de reconnaître ses erreurs
• Avoir de la tolérance pour ces erreurs commises
• Et se donner la possibilité de se les pardonner.

En tout état de cause, et à aucun moment, cet « Amour de Soi » ne devra laisser tribune libre à l’Ego et  place privilégiée au Narcissisme !…

Communiquer avec soi-même, c’est aussi « Rester Fidèle à Soi »

Ne pas le rester, c’est ne pas se respecter.

Notre vie est jalonnée de certaines des « valeurs » transmises par nos aïeux, et renforcées par nos croyances. Cela nous permet des décisions, des choix de vie, des engagements, pris en « notre âme et conscience », et que nous nous devons de nous y en tenir. Le « respect de soi » nous le demande, nous y oblige.

Se laisser influencer et accepter d’ignorer « occasionnellement » ses valeurs, ou accepter de se laisser, un tant soit peu, habité par le doute dans ses propres croyances, engendre immanquablement une relation avec soi, des plus conflictuelles.

La communication avec autrui se verra alors « faussée », puisque quelque part « dans le mensonge », le « rester fidèle à l’autre » ayant pris place du « rester fidèle à Soi » !…

Communiquer avec Soi-même, c’est enfin « Reconnaître ses Responsabilités »

Une des « 18 règles de Vie » enseignées par  le Dalaï-lama, il est question de la « règle des 3 R » :

1. Respect de Soi
2. Respect des autres et…
3. Responsabilité des actes

Ce « 3ème R » nous apprend notamment, que ce qui nous arrive peut n’être que « partiellement » de notre responsabilité. Cependant nous auront toujours « l’Entière » responsabilité de ce que nous décidons de faire avec ce qui nous arrive.

Dans le domaine de la Communication et de la Relationnelle, nous nous devons de prendre, à notre compte, la Responsabilité :

• De nos paroles prononcées
• De l’Interprétation de ce que nous entendons, et surtout…
• De l’acte décidé, découlant de cette information entendue

Conclusion

Apprendre à « Communiquer avec soi-même » à pour objectif 1er une meilleure compréhension et une meilleure connaissance de soi. Le fait de parfois se surprendre prouve, s’il l’est nécessaire, que « se connaitre soi-même » est un exercice complexe mais ô combien important pour bien communiquer avec les autres.

« Complexe » car bien souvent « l’image de Soi », a été dépeinte par les « mots des autres » (parents, amis, collègues… nos propres autosuggestions), et par le « regard » que ces autres portent sur nous. Il faut donc se refaire cette « image de Soi », en prenant soin cette fois-ci, de « s’auto définir » avec ses propres mots…

« Important » car ne pas pouvoir bien communiquer avec les autres, c’est « s’isoler et mourir peu à peu !… »

Christian Flèche, expert en bio décodage (décodage biologique des maladies) dit, dans une de ses réflexions :

« Ce qui ne peut être dit avec des Mots
sera Crié avec des Maux… »

Pour ceux qui en doutent encore, l’état de santé est bien étroitement lié à la qualité de la Relation établie avec l’entourage proche. « Relation » qui, elle, ne peut être dans l’Excellence, qu’en passant par une « Communication harmonieuse »…

Laissez un commentaire