Comment Gérer une Prise de Parole « Inattendue » ?…

Discours Impromptu

S’il vous arrivait que (sans que vous vous y attendiez) on vous demande de Prendre la Parole face à un Groupe de Personnes, voici quelques suggestions d’exercices qui vous aideront à gérer cette Prise de Parole « Inattendue ».

Pratiquez-les seul chez vous, ou, mettez-les en pratique (en « temps réel »), dès que les occasions se présenteront à Vous.

Exercice 1 :
Levez-vous, et parlez à voix haute pendant une bonne minute.

Parlez de « tout et n’importe quoi ». Le but est de « lancer la machine ». Parlez de votre joie d’être en présence de vos auditeurs, du décor des lieux où vous vous trouvez, etc. et, surtout, évitez de parler de la « Pluie et du Beau Temps » !

Ne vous arrêtez pas de parler, devenez une « Machine à Débiter des Paroles ». Si un silence « trop long s’installe » c’est que vous avez échoué !… Recommencez alors l’exercice, et passez, cette fois-ci, à 2 minutes de « discours », au lieu d’une minute.

Exercice 2 :
Décrivez le 1er objet qui vous tombe sous la main.

Pendant une bonne minute, développez (toujours à voix haute) toutes les qualités de l’objet en question, trouvez lui des avantages extraordinaires… Là, encore, ne vous arrêtez pas de parler.

Cette bonne minute passée, à décrire les avantages de l’objet décrit, faite rapidement un « volte face », et… Développez alors, (et toujours à voix haute) tout le contraire de ce que vous aviez dit pendant la dernière minute passée sur l’objet… Trouvez-lui tous les « Désavantages »

Tout cela doit s’enchaîner dans la cohérence, sans qu’il y ait de silences, ou de « blancs » trop importants.

Puis prolonger votre temps de parole à une minute de plus, en développant les « utilisations Pour », et les « utilisations Contre », de l’objet que vous décrivez

Exercice 3 :
« Corser » un peu plus ce genre d’exercice…

Développez des sujets plus « abstraits », tels que les limitations de vitesses injustifiées, le nucléaire, l’environnement, le gaz de schiste, etc. et ce, quelles que soient vos véritables pensées sur ces sujet.

Le but étant de créer une réelle « gymnastique mentale », et non de défendre vos idées, et convictions.

ATTENTION ! Ces exercices demandent une « préparation mentale ». Apprenez toujours à vous détendre avant de commencer, cela pour installer la « Confiance en Vous ».

Plus vous serez détendu, plus vous aurez facilité à avoir des idées qui se suivent « dans la cohérence », et les enchaînements vous viendront « sans douleur ».

Aussi, plus vous pratiquerez ce type d’exercices, et plus vous vous sentirez à l’aise au moment où (sans vous y attendre) on vous demandera de prononcer un « discours » face à un groupe de personnes.

Le « Moment » venu…

Concentrez-vous !… concentrez-vous aussi sur vos idées (rassemblez-les calmement). Visualisez très vite la conclusion de votre message, afin de savoir comment, et où « diriger » les arguments à développer. Aussi, prenez soin de faire un pense-bête, sur lequel vous aurez inscrit (très rapidement) les mots clés de votre speech.

Parlez alors, d’une voix haute et intelligible, preuve d’une confiance en vous, et d’une assurance sans faille. Dites-vous que si on vous demande de vous exprimer, c’est que l’on a confiance en vous, alors pourquoi n’auriez-vous pas cette même Confiance pour vous-même ?

Restez Sincère avec vous-même, simple et naturel. Habituez-vous à ne pas faire de phrases trop longues, au risque de perdre le « fil de vos idées », ou de perdre l’attention de vos auditeurs. Exprimez-vous avec des mots simples, compris de tout le monde.

Prenez votre temps, parlez fort et lentement, pour que vos auditeurs aient le temps de saisir le sens de chacun de vos propos. Pour cela n’hésitez pas à jouer avec des pauses et des silences, qui vous permettront aussi de mettre de l’ordre dans vos idées pendant votre allocution.

– N’oubliez pas d’illustrer vos arguments de petites histoires pour qu’ils soient mieux compris de vos auditeurs. Aussi n’omettez pas de citer des exemples concrets dans ce même but – Ne traînez pas, soyez BREF ! Il vaut mieux laisser, vos auditeurs, un peu sur sa faim, quitte à prolonger votre intervention avec une partie « Questions/Réponses », plutôt que de lasser votre audience.

Précision : Comme stipulé plus haut, si l’on vous demande, « à brûle pour point » de prendre la parole, c’est qu’on attend quelque chose de vous. Alors soyez Enthousiaste et Passionné. Ne vous mettez pas en avant, soyez « tourné vers les autres », et votre mission sera accomplie.

« L’humour » un Outil de Communication Redoutablement Efficace.

Robert Half, un patron d’une agence new-yorkaise de recrutement, dit que :

« Les personnes qui ont le sens de l’humour sont plus créatives, moins rigides et plus à même d’accepter des idées et des méthodes nouvelles. »

Confirmation s’est faite (après une enquête menée par sa propre agence auprès des clients) que 84 % des dirigeants interrogés déclarent que les employés qui ont de l’humour :

– Travaillent mieux que les autres
– Se connaissent bien eux-mêmes
– Acceptent de rire de leurs imperfections
– Se voient de façon objective et
– Sont plus détendus…

Une enquête contraire, menée, cette fois-ci, par l’Université de Massachusetts, défini que les gens sans aucun humour manquent :

– De stabilité émotionnelle
– De confiance en eux
– De résistance au stress

Ces Constats ne sont que preuves qu’une bonne Dose d’Humour (utilisée à bon escient), ne peut que vous mener vers une « Ouverture d’Esprit » qui rend votre entourage beaucoup plus détendu, beaucoup plus attentif et… dans « l’Acceptation ».

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.