Comment Faire pour Douter de Soi ?…

le Doute

« Se Comparer à » est la meilleure des façons d’émettre des doutes sur Soi. Sachez éviter cela impérativement !…

Acceptez-vous quand une personne vous dit : « Vous ne ferez pas exception à la règle… » ?
Refusez-vous d’agir, simplement parce que « les choses ne se font pas comme ça » ?…
Vous arrive-t-il « d’envier » une personne qui fait des choses que vous auriez aimé faire ?

Si à ces quelques question vous répondez « oui », une chose est sûr, vous savez « comment douter » de cette Confiance qui est, belle et bien, en Vous !…

Se comparer à une tierce personne, ou comparer ses réactions à celles émanant des « autres », et en tirer une « hâtive conclusion négative », illustre d’un manque de confiance en soi latent. Pour éviter cela, souvenez-vous, immédiatement, que vous êtes une « Personne à Part Entière ».

Vous êtes unique !

Pensez à vos empreintes digitales, ou votre ADN qui ne sont que des preuves inéluctables de cette « Unicité ».

Vous ne pouvez, donc, être comparé, ni à quiconque, ni à quoi que ce soit, et ne pourrez jamais être quelqu’un d’autre que vous-même.

Comme vous le savez, il existe même de fortes différences physionomiques entre des sosies, et aussi, des différences moindres, certes, mais différences tout de même, chez les jumeaux.

« Rappel à l’Ordre »

Voici quelques exemples de phrases, prononcées par une majorité de personnes, où émanant de votre proche entourage, tendant à vous amener à vous « comparer à… »

« C’est interdit par la loi, vous ne pouvez pas le faire… »
« Pourquoi ce serait différent pour vous ?… »
« On vous demande de le faire autrement… »
« Ne t’énerve pas comme ça… »
« C’est déjà bien comme çà… Tu n’as pas besoin de plus…»
« Si les autres pensaient comme toi… »
« Vous avez toujours quelque chose à redire… »

Comment faire pour ne pas en arriver là ?…

Quand quelqu’un tente de vous comparer à autres personnes (même si ces dernières sont des connaissances communes), ce, afin de vous emmener à imiter ces autres personnes dans « leur façon de faire », vous savez pertinemment que :

D’une part, cette comparaison ne vous concerne pas, et

D’autre part, ce qui « marche », pour ces personnes, peut « marcher » aussi bien, mieux (ou pas du tout) pour vous…

Portez, alors, la précision suivante, à votre interlocuteur, pour confirmer votre « unicité » :

« Vous me pardonnerez de vous interrompre, mais la « façon de faire » de ces personnes est très certainement correcte. Sachant aussi « qu’il existe toujours un mieux », je suis certain de pouvoir le faire autrement, et avec un « bonus » en prime, j’en suis sûr !… »

Prenez soin, de toujours commencer vos réponses, ou phrases, en utilisant « Vous, Tu, Ton ou Votre », cela confirme que vous tenez compte du respect de votre interlocuteur.

Exemple :
« Vous pensez Vraiment que ce sera mieux ainsi ?…
Je n’en suis pas sûr, pour ma part… »
ou
« Tu crois que mon intervention était inutile ?…
Je le pense moi aussi, mais je ne regrette rien !… »

En confirmant, à chaque fois, et dans chacune de vos réponses, votre Foi, en cette Confiance en Vous, vous Confirmez votre « Unicité ». Et si cela peut énerver votre interlocuteur, rappelez-lui, calmement, que son irritation provient du fait, qu’il doive prendre des exemples d’autres personne, pour que les choses soient faites, comme il aimerait quelles soient faites, et non comme vous, vous pensez pouvoir les faire…

Et si c’est de votre côté que vous sentez la colère arriver, respirez calmement, et demandez-vous ce que peut vous apporter cette discussion, et si elle est si importante que cela ?… À aucun moment vous ne devrez vous dire :

« Comment il peut se permettre ça… »
« Qui il est pour me dire cela ?… »,
« Pour qui il me prend… »,
« Quel imbécile… », Etc.

Le mieux à faire, quand ce cas de figure se présente, est de rester calme, souriant, et très peu bavard. Et si malgré tout cela Conflit doit arriver…

Tirez de vos Conflits « le Meilleur » de vos Leçons…

Un conflit ne vous arrive pas comme ça, « comme une poussière dans l’œil ». Elle prend naissance un jour et fomente peu à peu chaque jour pour véritablement exploser à un moment donné.

Si vous tirez leçons de vos comportements et réactions de chacun des conflits passés, vous ne pouvez que vous découvrir vous-même peu à peu et découvrirez ainsi vos capacités à déceler les conflits à venir, et surtout à savoir comment les résoudre.

Pour ce faire, tâcher d’éviter autant que possible les comportements suivants :

  • – Durant un conflit, ne cherchez pas, à tout prix, à être « conciliant », pour ne pas fâcher « l’autre ».
  • Ne tentez pas de relativiser, ou minimiser, les problèmes de votre interlocuteur, qui les a pris à cœur, cela ne pourrait que le mettre hors de lui, au lieu de le calmer…
  • Ne pensez pas qu’en reportant, à plus tard, une confrontation, cela aiderait, éventuellement, à régler le problème qui y est lié (sans oublier que ce « report » peut être nocif à votre moral, voire à votre santé).
  • Ne régler pas les conflits « en plusieurs épisodes », cela n’aura pour effet, que de pérenniser la situation conflictuelle, dans le temps.
  • Mieux vaut tout déballer, le même jour, et en sortir tous les venins. « Demain sera alors un autre jour » (et très certainement un jour bien meilleur)…
  • – Quand vous réprimandez, « n’attaquez » que le comportement ou les faits, pas la Personne en elle-même à qui vous devez toujours total respect.
  • Ne « baissez pas les bras » trop vite ! Cela impliquerait que vos intérêts sont touchés, et de ce fait, le conflit n’étant pas « réglé », fera qu’il resurgira plus tard, et peut-être, d’une façon plus virulente.

Rappel de 3 points cruciaux…

1. « Ne montez pas au Créneau » !…
Apprenez à Respirer, pour que lors d’un Conflit vous disposiez de toutes vos capacités à rester « Zen » (du moins en apparence), et ainsi ne pas réponde aux provocations éventuelle.

2. Définissez vos « barrières » de Négociation. Vous ne pouvez pas « que Demander », « que Recevoir », ou « que Donner » !…

Une Excellente Négociation doit être « Gagnant-Gagnant-Gagnant », pour les 2 parties…
Vous devez, alors, connaitre vos propres limites à ne pas dépasser, dans la « Demande », « l’Acceptation », et le « Don »

3. Privilégiez « l’Amiable », « le Dialogue », « la Concertation »…
Respectez votre Interlocuteur, montrez-lui de l’Estime, offrez-lui votre Écoute, soyez Attentionné à son égard.
Pour le rencontrer, prenez Rendez-vous, ne soyez pas dans la précipitation. Choisissez un lieu Calme et Neutre pour que la rencontre soit digne de ce nom.

Comme il est stipulé, plus haut, n’attaquez que des Faits, et des Comportements… jamais la Personne elle-même.

Demeurez « Zen », soyez Maître de Vous-même, et de la Situation. Aucun problème ne trouve de solution dans l’agressivité.

Prendre les situations conflictuelles comme la meilleure des écoles en « relation humaine », ne peut que vous faire repartir sur de nouvelles bases plus solides, à chaque conflit terminé.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.